Quand les paroles ne suffisent pas : les utaite rappers

Premier article sur WordPress ! Je m’excuse du changement très soudain de plateforme, mais over-blog me posait pas mal de soucis au niveau de la mise à jour du design, et je trouve la plateforme un peu vieillie. Pour ceux qui arrivent: ne vous en faites pas, les autres articles ont déménagé également et sont conservés dans leur « état d’origine »!

Bon, si le dernier article a mis du temps à arriver, alors celui-là mieux vaut ne même pas en parler. Damn, presque un an. J’ai totalement honte et je crois que les excuses ne suffisent pas.
Mais voilà, le bac c’est fini, Japan Expo 2014 également j’entame mes vacances pour de vrai ! (dit-elle à la fin du mois de juillet, huh)

En parlant de Japan Expo, si vous y étiez j’espère que vous avez pu assister au(x) show(s) de PCF/RAB/DJ CAESAR les jeudi et dimanche. Les 2 groupes d’odorite parmi les plus connus qui se déplacent en France, ce n’est pas rien ! Les shows étaient géniaux, et l’interaction avec eux plus facile que prévu – malgré leur engrish assez mauvais et leur français inexistant :p


 

Donc ! Parlons aujourd’hui d’une catégorie d’utaite toute aussi importante que celle des ryouseirui. Il s’agit des rappers, nico rappers ou encore utaite rappers, pas de dénomination officielle pour ceux-là, mais la désignation parle d’elle-même. Je les désignerai ici par « utaite rappers ».

HZ

Hashiyan et Zebra – illustration de souma pour leur cover & rap arrange de Matryoshka (Hachi-P)

Tout d’abord, une petite classification s’impose – on distingue en effet deux « catégories » principales pour les covers avec du rap :

Certains utaite préfèrent sortir des « sentiers battus » proposés par les paroles originales des chansons, et reprennent donc l’off vocal sans se soucier des lyrics : c’est eux qui vont écrire les leurs ! Bien souvent même les parties qui sont instrumentales à l’origine se voient gratifiées de paroles nouvelles, pas de place pour faire attention à la mélodie qui ne sert que de support – voire d’harmonie !

Exemple ici : Invincible Hero, chanson originale (ici) de fujiphone est reprise intégralement par Rap-bit,ytr et NOIZE – qui sont soit dit en passant parmi les pionniers des utaite rappers, surtout le premier des trois, étant actif depuis 2007.

Tout cela se fait évidemment de manière à rester dans le thème original de la chanson… Sauf en cas de parodies ! Car oui, tourner en dérision une chanson à thème sombre en remplaçant les paroles par du rap parlant de gâteaux et de poneys, c’est possible… Et la communauté japonaise en est très friande (sans jeux de mots avec le « gâteaux »).

Dans cette lignée, ytr a d’ailleurs de son côté fait une cover entièrement rap de Iiaru Fanclub (originale (ici) par Mikito-P) en rajoutant en plus des extraits de dialogues (dont la provenance m’est inconnue bien que j’aie mené des recherches) qui n’ont absolument rien à voir.

 

Tightson.full.636852Taitson/Tightson, l’un des premiers utaite rappers à avoir percé du côté professionnel.
Populaire sur Nico Nico Douga, il fait partie de ceux qui mélangent rap et cover classique, j’en parle juste en dessous !
Illustration par chiya, en honneur à sa célèbre cover de Rolling Girl (wowaka)

 

Existent également – et c’est plus répandu – les utaite rappers qui font une « cover » classique comme je viens tout juste de l’évoquer, avec les paroles originales, mais entrecoupée de passages « freestyle » (aucun commentaire à propos d’un certain anime parlant de nageurs). Ici, ils rappent uniquement sur les parties instrumentales. Cela permet à coup sûr de n’avoir aucun temps mort et ce sur toute la chanson ! Le style de l’utaite en questrion s’affirme alors bien souvent dans le début de la chanson, histoire d’annoncer la couleur.

D’un autre côté, quoi que quelque peu mal placé dans cet article, d’autres préfèrent quant à eux faire plus léger en ne rajoutant que ce que l’on appelle des adlibs, soit des petits ajouts (courtes parties de rap, choeurs, paroles d’une autre chanson…) qui se font également souvent sur les parties qui ne sont pas chantées à l’origine, ou bien – plus original – en « background » par derrière les paroles classiques.

On a également droit dans ce dernier cas de figure à tout ce qui est adlibs et rap parodique, un phénomène très répandu dans la communauté japonaise et totalement visible chez le fameux Yoppei, le vétéran du genre…
Il est par ailleurs qualifié de « Original Version Breaker » et chantant « comme un ange – drogué »

Pour vous faire une idée du personnage, voici sa cover de Meltdown (iroha/sasaki).
J’en profite pour glisser qu’il fait partie de mon top 3 d’utaite préférés.

… Difficile de ne pas citer ici aussi Gurutamin (Glutamine) qui n’est aujourd’hui plus à présenter, entre ses associations, albums et notoriété tant sur NND que dans la communauté occidentale.

Pour illustrer mes propos, je vous laisse écouter sa douce interprétation de Panda Hero (Hachi), bien que cet utaite fasse plus dans les covers classiques que dans le rap (avec tout de même ce style qui lui est propre).

 

Yoppei
Yoppei, une (superbe) illustration de RAHWIA Kim

 

De manière plus générale, les utaite rappers fonctionnent très souvent en duo avec un utaite « lambda » qui chante les lyrics originaux pour éviter un too much éventuel. Ce genre d’associations marche plutôt bien, puisqu’on a d’un côté le plaisir d’entendre la combinaison adroite de deux voix, et de l’autre celui de profiter de nouveaux lyrics en plus des régulières – même s’il est clair qu’il faut apprécier ce style de chant ponctué de rap !

C’est le cas de Hashiyan pour ne citer que lui, que l’on retrouve souvent avec Kyounosuke et dont la notoriété a fait un bond gigantesque en 2010, avec sa cover de Matryoshka en duo avec Zebra, dont vous pouvez retrouver l’illustration et le lien en haut de cet article.

01 BHashiyan et Kyounosuke – illustration de ako, pour leur cover & rap arrange de Odoroshi Rider (SaiB)

Dans tous les cas, les covers rap apportent une certaine richesse aux chansons d’origine et permettent de la découvrir sous un autre angle… Voire de la redécouvrir, pour ceux qui décident de la réecrire à leur façon.

Bien que moins « populaires » que les ryouseirui, le côté novateur des utaite rappers les démarque plutôt bien et leur ouvre souvent la voie professionnelle par la suite.

S’il y a des intéressés, comme évidemment je ne peux pas présenter chaque utaite dans ce domaine, je vous donne quelques noms pour découvrir un peu, hormis ceux déjà cités dans cet article, n’hésitez pas à mener vos petites recherches: Rap-bit, Alilem (アリレム), Boron (ぼろん), Keitan (けいたん) (qui est accessoirement odorite) (que j’ai accessoirement vu).

Les filles sont extrêmement rares dans cette catégorie, le seul nom me venant est celui de Kogarashi (木枯らし) qui en fait parfois, mais plus en tant qu’adlibs – c’est très ponctuel.

 


 

J’en ai fini pour aujourd’hui !

J’espère que le tout vous aura plu — le sujet me tenait particulièrement à coeur, je trouve que les utarap sont très underrated du côté occidental. Tout synthétiser/expliquer ne fut pas aisé de par le vocabulaire un peu flou (mais redondant parce que je ne sais pas écrire), je prie pour que ça n’ait pas repoussé les néophytes !

En attendant merci d’avoir lu, et à la prochaine :>

Publicités

Un, c’est bien. Deux, c’est mieux ! – les groupes de Nico Singers

Article original posté le 06/08/2013. Il est laissé en l’état.

 

Si nombre de vous connaissent à présent les Nico Singers en eux-mêmes, qu’en est-il des groupes qu’ils forment ?

Premièrement, attention à ne pas confondre avec les Nico Nico Chorus : ces derniers sont réalisés par une ou deux personnes « extérieures » comme vous ou moi, en prenant les covers individuelles de chaque utaite sur une chanson, et en les réarrangeant dans une vidéo de manière à bien marier les voix.

Les groupes (ou vocal units dans le jargon NNDien), qui peuvent aller de simples associations en duo à une dizaine, sont formés par des utaite entre qui le courant passe bien. La majorité sont amis et se voient régulièrement dans la vie courante, comme peuvent en témoigner leurs comptes Twitter. Par exemple, les deux membres du duo Clear/Nero sont amis d’enfance, et il n’est pas rare qu’ils se retrouvent entre eux ou en grands groupes lors de soirées (les karaokés doivent être classes…).

La communauté utattemita est très soudée. Tous ou presque se connaissent entre eux, des plus populaires aux débutants ; c’est pour cela qu’il est plus facile de « percer » dans le milieu quand on connaît déjà de grandes figures… Une simple pub pour une cover de la part d’un Nico Singer populaire, et voilà 5000 vues gratuites !

En résumé, les groupes d’utaites se forment de manière à la base très « fermée ». Il n’y a pas de candidatures, ce sont des choix intérieurs à un cercle déjà pré-formé.

Et lorsqu’ils deviennent suffisamment importants, ils ont – comme les groupes « normaux » – droit à unmanager, des chansons originales, voire même des concerts ! Quand je vous disais que certains Nico Singers prennent réellement de l’ampleur, je ne mentais pas…

Histoire d’illustrer un peu mes propos qui sont certainement un peu confus, je vais comme à mon habitude vous fournir quelques exemples.

 

  • Premièrement, le plus connu : Rootfive (√5 ). [site officiel]

A2-1

 

Peut-être certains d’entre vous ont entendu parler de Pointfive (.5). Ce dernier était en quelques sortes le prédécesseur de Rootfive, et a duré de 2010 à fin 2011. Deux de ses membres se retrouvent dans le nouveau Rootfive, mais je ne m’étalerai pas dessus puisque Pointfive a cessé son activité. On peut tout de même le considérer comme l’un des groupes d’utaite les plus influents à ce jour.

Rootfive est composé de Dasoku, Mi-chan, Pokota, koma’n et Kettaro. Tout pour gagner évidemment : ces cinq-là font partie des plus importants piliers de la communauté, et je suis quasi-certaine qu’au moins un de ces noms vous dit quelque chose. Officialisé juste après la séparation de Pointfive, leur premier single MERRY GO ROUND est sorti le 14 novembre 2011.

Depuis, les albums sortent à un rythme régulier – leur prochain album Pure Love Delusion sortira d’ailleurs ce 21 août. Avec le soutien de producteurs et illustrateurs de renom, leur succès n’est que croissant et n’est pas près de s’essouffler !

On peut aussi noter qu’ils ont fait le générique de Saint Seiya Omega en 2012, Next Generation.

Leur chaîne YouTube officielle – Leur Tumblr officiel – Leur Twitter officiel

 

 

  • On continue dans la lignée des groupes avec Cu6ic. [site officiel]

A2-2

Celui-ci fait moins parler de lui dans la communauté occidentale, mais a au même titre que Rootfive une influence assez considérable sur Nico Nico Douga.

Formé en 2010, Cu6ic a pour membres Reji (Yamano Reji), Shirokuro, amu, jonyh, Riseha et Souma(So~ma ). Le groupe a la particularité de ne pas faire que des albums de chansons, et de proposer également des drama CD – des histoires narrées en plusieurs parties, très populaires au Japon.

Leur discographie depuis 2011, année de sortie de leur premier drama CD Cu6ic III, s’élève à deux albums, un drama CD et deux mini-albums. Ils se sont déjà produits sur scène en septembre 2012 au Shibuya-O (EAST), et se manifestent régulièrement sur l’équivalent japonais de YouTube au moyen de namahousous. (voir lexique)

Cependant une baisse d’activité est assez notable cette année 2013. Si les membres continuent à faire des covers individuelles de chansons VOCALOID, le groupe Cu6ic n’a pas donné de réel signe d’activité depuis fin 2012. Il n’est pas considéré comme dissout pour autant, et la rumeur court qu’ils travaillerait sur un nouveau album en collaboration avec le producer VOCALOID PolyphonicBranch. – L’information est à prendre avec des pincettes tout de même, il ne s’agit qu’un relevé de spéculations…

 

  • Un troisième groupe notable à connaître serait Smiley*2. [site officiel]

A2-3

 

Je clos cette partie sur le très connu Smiley*2, créé courant 2010-2011. Ce groupe aussi voire plus influent que Rootfive a pour membres principaux YU, vipTenchou, Kogeinu, Rumardjun, Mucchi, Kettaro, Mi-chan et jusqu’à il y a peu Sako Tomohisa (ex ShounenT).

Celui-ci a la particularité de ne pas être « qu’un seul » groupe. En réalité, il s’étend à trois catégories, qui représentent chacune une partie d’une école fictive, « St. Smiley Gakuen ». On a ainsi Smiley*2G cité plus haut qui représente une classe, ainsi qu’un autre groupe d’utaite qui fait office de professeurs : clear, Dasoku, nero et Ren. Plus récemment une « deuxième classe » s’est ajoutée à cette association : le tout nouveau Smiley*2GS, composé de un:c, Hashiyan, Amatsuki, Kony, Aho no Sakata et Kashitaro. Oui, ce même Kashitaro dont j’ai parlé dans mon article sur les nouveaux utaite. Vous savez, celui pour lequel j’ai dit « lui, il a du potentiel ! »… Eh bien le voilà dans un groupe d’utaite très célèbre !

Au même titre que Cu6ic, les groupes de Smiley*2 et ses groupes satellites produisent aussi bien des albums de covers et chansons que des drama CD.

Le récent ajout de Smiley*2GS a permis de re-dynamiser Smiley*2, et un douzième album est à venir pour la fin de cette année.

Sous-catégories du site officiel : Smiley*2GSmiley*2GS


 

Voilà pour les principaux groupes de la communauté ; afin de ne pas faire trop long je vais maintenant évoquer les duos. Mais il existe bien d’autres groupes de Nico Singers, et si vous êtes intéressés faites-le moi savoir par mail ou commentaire, je me ferai une joie de vous citer d’autres noms !

Donc ! Je vous l’ai dit, les groupes ne sont pas les seuls à atteindre une telle notoriété. Sur Nico Nico Douga, les duos – voire trios – sont très en vogue également.

  •  Commençons cette partie avec melost. [MyList NND]

A2-4

 

Amatsuki et Hashiyan (l’un des utaite rappers les plus connus), amis de longue date, ont décidé de s’associer « officiellement » sous le nom de melost dès 2010, avec leur cover de SPICE! (YouTube). Depuis, le duo a fait 5 covers, listées sur le mylist de melost que j’ai linké plus haut. C’est relativement peu considérant l’ancienneté du binôme, mais ils disent eux-mêmes privilégier la qualité à la quantité. Sur les mylists NND personnels d’Amatsuki et Hashiyan, leurs covers individuelles sont en revanches bien plus nombreuses.

Ce qui fait l’originalité et le succès de melost, c’est l’association de deux utaites populaires certes, mais surtout la présence d’un utaite rapper qui ajoute un vrai plus aux covers chantées. Leurs voix se marient bien, et l’adroit mélange d’adlibs (rajouts de paroles, à noter qu’Hashiyan écrit les siens) et de parties chantées offre un « deuxième visage » aux chansons.

 

  •  Dans cette catégorie, on se doit aussi d’évoquer le fameux Michaon. [site officiel]

A2-5

 

Certainement l’un des plus anciens duos de la communauté! Le nom « Michaon », contraction de Mi-chan et Shamuon (je pense que vous aviez deviné, m’enfin bon), était initialement le nom donné par les fans aux covers qu’ils chantaient en duo. Les deux Nico Singers ont finalement décidé de l’arborer officiellement, et de sortir des CD sous ce nom à partir de mai 2011 avec Stoic Party.

Le contraste entre la voix douce de Shamuon et celle rauque et très grave de Mi-chan est réellement original. Du coup, pas de problèmes pour gérer une chanson avec des hauteurs très variables ! Amis proches dans la vie courante également, les deux utaite collaborent de plus en plus régulièrement.

Leur deuxième album sous le nom de Michaon, MEET YOUR ONLY WORLD, est sorti le 3 juillet dernier.

 

Là encore même chose, il existe bien d’autres duos – le cleanero que j’ai déjà évoqué plus haut notamment. Les duos sont naturellement plus nombreux que les groupes, qu’ils soient officiels ou officieux. Et le phénomène étant en pleine expansion, la liste est loin d’être terminée !


 

Et voilà pour cette fois ! Je m’excuse encore une fois du temps qu’il m’a fallu pour rédiger et écrire tout ça. J’espère que vous considèrerez que l’attente aura valu le coup ! Je vais essayer d’être plus active; dans tous les cas la « cover du moment » sur le côté est toujours mise à jour, et je passe toujours par ici ~
J’entre cependant en terminale S, et vu que ça déconne pas avec le bac je ne garantis rien. Retrouvez moi sur Twitter si ça vous intéresse!

Ryouseirui: le point sur un pilier majeur de la communauté

Article original posté le 23/02/2013. Il est laissé en l’état.

Trouver un nom pour cet article n’a pas été chose facile. Je vous garantis que celui-là j’ai passé environ vingt minutes à délibérer intérieurement sur « la tournure qui sonnerait le mieux ». J’espère que ça passe, et si ça vous plait pas tant pis, j’y ai mis tout mon kokoro.

Enfin ! Là est loin d’être le sujet. En m’excusant du long délai entre cet article et le précédent, je viens vous parler aujourd’hui des ryouseirui, une catégorie de Nico Singers bien à part. N’ayez pas peur du nom ! Je suis certaine qu’une très grande partie d’entre vous sait déjà qui ils sont …


Commençons par une définition un peu plus agréable de ce vocable compliqué.

Les ryouseirui, terme que l’on peut traduire par « deux espèces de chant », sont plus communément appelés les trap singers (j’entends d’ici vos « aaaah d’accord !« ).
Ce sont des personnes qui ont la faculté de faire du genderbend, soit de passer d’une voix féminine à masculine et inversement. Ce dernier cas est plus rare : les femmes avec une voix naturellement grave sont plus fréquentes que les mâles avec un ton féminin …

Et, quand on est ryouseirui, on a très vite fait de se faire une place dans la communauté. Lorsque le ton est maîtrisé (il doit sonner le plus naturel possible – entendre quelqu’un se forcer clairement à chanter comme un garçon/une fille est très désagréable), faire une cover avec une voix qui laisse planer le doute attire très vite les vues, et ce dans la communauté au niveau mondial !

  • Parlons tout d’abord des demoiselles se rangeant dans cette catégorie.

Et prenons comme exemples les deux ryouseirui les plus connues : 96Neko (96猫) et Valshe (バルシェ).

 A3-1 96Neko à gauche, Valshe à droite.
La photo de Valshe a fait pas mal parler d’elle : beaucoup d’internautes, surtout dans la communauté occidentale, croyaient dur comme du fer qu’elle était un garçon.

Ces deux-là, réputées pour être iconiques de Len Kagamine, sont parfois difficiles à différencier aux premières écoutes. Si on omet le vibrato de 96Neko (et le fait que ses covers sont souvent mixées par GigaP MAIS CECI N’A RIEN A FAIRE ICI), leur ton est plutôt semblable. Elles chantent avec une voix « Len-like », que l’on pourrait comparer à celle de la seiyuu Paku Romi (Edward Elric!).

On peut dire que 96Neko et Valshe ont vraiment trouvé le bon filon. Je vous épargne un historique de leurs premières covers, ceci n’étant pas un article exclusivement sur elles, mais elles ont tout de suite trouvé le succès et ce parce qu’elles ont été (parmi) les premières à s’entraîner afin de chanter avec des voix plus masculines. Ou du moins, les premières à « percer » !

Elles sont également plutôt jeunes, ayant à l’heure actuelle une vingtaine d’année chacune, et leur succès n’est pas prêt de se tarir : si Valshe a quitté la communauté utattemita et VOCALOIDienne afin de se consacrer au chant professionnel, elle n’en reste pas moins une « vétéran » avec une influence considérable, qui lui apporte encore et toujours du soutien à l’heure actuelle pour ses albums.

96Neko quant à elle, toujours d’actualité dans chez les Nico Singers, s’assure la première place du top Utattemita hebdomadaire pour chaque cover postée.

 A3-2Hitori et che:sakurai, resprésentées en tant que garçons dans leur cover de magnet.

 

Se rangent aussi dans cette catégorie Che:sakurai (che:櫻井) et Hitori (ひと里), qui au même titre que Piko et Sekihan (voir plus bas) ont fait une cover de Magnet (YouTube) plutôt surprenante.

Ces deux-là sont aussi des « anciennes » de NND, aux collaborations nombreuses et dont la notoriété n’est plus à prouver. Elles se sont produites de nombreuses fois en live comme à l’occasion du « Nico Nico Chou Party » en avril 2012.

Pour finir, on peut parler ici également de nano (ナノ ), l’utaite bilingue.
Cette japonaise née en Amérique est surtout connue pour ses adaptation en anglais de diverses chansons (VOCALOID comme autres chansons – par exemple Avril Lavigne). Elle a une voix naturellement grave, ce qui fait que pas mal de nouveaux arrivants la prennent pour un garçon du fait de sa discrétion ! Elle ne se revendique pas ryouseirui mais, son avatar étant un personnage assez androgyne, je suppose que je peux en parler ici aussi.

 

Ça, c’était pour les exemples les plus notables.
Parce que des filles ryouseirui, il y en a un nombre considérable ! Je ne peux pas toutes les lister ici, donc si vous en voulez d’autres, n’hésitez pas à me contacter, je pourrai vous filer quelques noms ~


 

  • Et chez les hommes alors ?

Oui, ça existe ! Ils sont plus rares du fait de la difficulté du genderbending pour eux, mais on peut dire que ceux qu’on y trouve sont donc plutôt de qualité.

 A3-3Piko à gauche, Sekihan à droite.

Les plus populaires ici sont bien évidemment Piko (ピコ) et Sekihan (赤飯). On en a l’exemple le plus connu sur leur cover de magnet (YouTube), par laquelle tout le monde est déjà passé, et qui existe aussi en version live (YouTube) !

La voix « de fille » de Sekihan est assez particulière, il faut adhérer – ça lui a valu un retour moins positif sur la communauté anglaise que japonaise, par exemple. Piko en revanche est adulé d’absolument partout, et a même eu droit à son propre VOCALOID ! (Utatane Piko)

Je tiens pour ma part à vous parler ici d’un ryouseirui mâle qui me tient à cœur : Senka (染香).
Aujourd’hui à l’arrêt (sortez les mouchoirs, Minikorne est triste), il en a surpris plus d’un lorsque de son habituelle voix de manly man on a eu droit à une voix féminine vraiment très convaincante, exemple sur sa cover de Love Disease (YouTube).

 

A3-4

Senka, dessiné par RAHWIA Kim pour sa cover de Pierrot. 

J’ai découvert pour ma part avec (BEAUCOUP) de surprise qu’il était ryouseirui quand j’ai appris que la voix féminine (à 02:59) dans sa cover de Pierrot (YouTube), ben … C’était lui. S’en suivit alors d’une passion sans nom pour lui, jusqu’à ce qu’il s’arrête brusquement après avoir sorti un album, en mai 2012.
Il est d’après moi l’un des plus convaincants dans ce domaine ; et l’un des Nico Singers les plus talentueux à ce jour de par sa tessiture hors-normes et sa maîtrise de sa voix.

Un autre moins connu mais toujours bon à citer est Yuudai (雄大). Lui, il est connu pour son chant type « opéra », mais il s’avère qu’il est lui aussi capable de chanter avec une voix de fille, exemple notable dans son Kisaragi Attention (YouTube).


 

Et voilà pour aujourd’hui !

Cet article a été plutôt long, en fait. J’espère que ça compense l’attente à laquelle vous avez eu droit entre cet article et le précédent. Je m’en excuse platement à nouveau, et j’espère pouvoir tenir un rythme plus régulier pour la suite!

En tous cas je ne suis pas en manque d’idées, ma passion pour la communauté est toujours là et j’ai déjà ma petite idée pour le prochain article.

See ya !

Ces nouveaux Nico Singers dont on ne parle (parfois) pas assez…

Article original posté le 01/11/2012. Il est laissé en l’état.

Car oui, nous sommes en 2012 et la grande majorité de ceux qui découvrent l’univers des utaite ne connaissent que les plus grands noms. C’est tout à fait normal d’ailleurs, étant donné que c’est bien sûr les covers les plus anciennes et les plus populaires sur lesquelles on tombe en premier sur YouTube ! Mais il en est autre sur la plateforme Nico Nico Douga, où les nouveaux avec du potentiel se placent bien vite à côté des plus célèbres.


A41 Kashitarō Itō (伊東歌詞太郎)( < — son image de profil sur Twitter )

Kashitarō Itō, (mylist), né un 24 juillet, est certainement le plus notable de la série qui va suivre …

Fraîchement débarqué sur la plateforme Nico Nico Douga en février 2012, dès sa première cover,Imagination Forest (YouTube), Kashitaro attire du monde. Encore un qui se démarque par sa manière de chanter, avec une voix claire, assez peu nasale et forte et surtout un vibrato particulier.

A l’heure actuelle ses premières covers dépassent toutes ou presque les 50 000 vues. Les nouveaux venus à « gérer » de telle manière à leurs débuts sont rares … Et le méritent bien souvent !

Mais sa popularité fait surtout un énorme bond avec sa cover de Children Record (YouTube).
Certainement aidée par le fait que la chanson était déjà très en vogue à ce moment-là, celle-ci a atteint les 100 000 vues en quelques jours, ce qui est considérable dans la communauté ! Avec, Kashitaro s’est placé tout de suite en première place du classement Utattemita de la même semaine.

Non content de cela, à peine un mois plus tard, le voilà qui débarque en force armé un duo (YouTube) avec un autre Nico Singer, Rib. Ce dernier ayant déjà une place importante dans la communauté, autre bon « coup de pub » pour Kashitaro !

Maintenant, le voilà bien intégré à la communauté. Il poste régulièrement et bénéficie du soutien de personnes plutôt importantes dans son domaine, par exemple l’utaite Amatsuki avec qui il est ami.


A42 Limit (リミット)( < — son image de profil sur Nicovideo )

Ensuite, passons à une demoiselle qui me tient à cœur.
Je parle ici de Limit (mylist). Très discrète sur sa vie privée, elle fait partie des Nico Singers les plus jeunes à l’heure actuelle. Et pour cause, la demoiselle a 17 ans ! Et son jeune âge n’empêche en rien la qualité de ses covers.

Vivant en Corée du Sud, cette jeune fille fait ses débuts sur la plateforme Nico Nico Douga à ses 16 ans, en juin 2011. Elle se lance avec la chanson Human (a Android works ) (inexistante sur YouTube) et commence à se faire remarquer en novembre de la même année, avec sa cover de la chanson Koeda (YouTube), de supercell. Se démarquant par son timbre riche et plein, Limit reste tout de même parmi les utaites discrets.

Elle n’a pas autant de succès que Kashitaro dont nous avons parlé précédemment par exemple, mais elle a un potentiel plutôt grand pour son âge. On trouve parmi ses covers les plus populaires celles de Another Affair (YouTube) ainsi que j e L l y (YouTube) (certains parmi vous auront reconnu cette dernière, qui a été la « cover du moment » pendant un temps!)


A43 Giga (ギガ)( < — son image de profil sur Nicovideo )

Ensuite, un cas à part mais il FAUT que je l’aborde – et là je vois d’ici les facepalm de ceux qui me connaissent déjà, parce que je pense qu’ils ont fait une overdose de celui-ci par ma faute, pardon pardon – , je vais évoquer le petit (ou plutôt grand) Giga-P. (mylist utattemita)

Et là, les connaisseurs de VOCALOID s’étonnent « ah bon, un -P ? » eh oui !
Pour les néophytes, dans le domaine VOCALOIDien les « -P » sont les producers reconnus, soit ceux qui composent des chansons de VOCALOID et qui ont une notoriété importante. C’est un titre honorifique, donc !
Et, parmi ces -P, certains en plus de composer sont aussi des utaites. Parmi les plus connus on trouve Machigerita, DECO*27 (même si c’est extrêmement rare pour sa part), Yuyoyuppe, Hachi … Et donc, parmi eux, Giga.

Lui, il crée des chansons depuis un bout de temps, sauf que je ne suis pas ici pour vous parler de ses compositions, mais de ce qu’il fait avec sa voix ; voix très nasale, que l’on peut comparer à celle de Rib. Il s’est lancé à son tour dans la communauté utattemita en 2011. Il a commencé par des covers de chansons d’artistes occidentaux (par exemple Lady Gaga, Ke$ha et autres, oui, oui!).

Mais, Nico Nico Douga étant bien évidemment japonais, ce n’est pas avec ça qu’il se fait remarquer à ce niveau. De plus, les japonais ne sont, dit-on, pas très réputés pour leur excellent accent anglais …

Là où on peut réellement parler d’une entrée en matière, c’est … Il y a trois semaines ! Eh oui, c’est d’ailleurs ça qui m’a donné l’idée de faire cet article. Giga a fait une cover de la chanson WAVE (NND) le 10 octobre de cette année 2012, et là en revanche, plusieurs se sont tournés vers lui ! Cette cover se place à la 15e place du classement de la semaine.

On peut alors espérer qu’il continue dans cette voie.


A44 Dazbee (ダズビー)( < — son image de profil sur Nicovideo )

Pour terminer, plus brièvement mais je tiens à la citer, parmi les récents Nico Singers auxquels on peut s’intéresser on trouve aussi Dazbee (mylist). Née le 17 janvier 1996, cette petite jeune originaire de Corée a fait ses débuts durant 2011 également.

Même si dès ses premières covers elle a imprimé son nom dans la communauté des utaites, Dazbee se fait surtout connaître dans le milieu après sa cover de paranoia (YouTube), cover qui se place elle aussi dans le top de la semaine ! Sa voix douce et versatile lui permet de s’adapter à tout type de chansons, même s’il semble d’après son Mylist qu’elle préfère les chansons plutôt calmes. Il semblerait qu’elle a également eu des propositions de duos via Twitter.

On peut dire qu’elle aussi est bien partie, en tous cas !


J’en ai fini pour aujourd’hui. A noter bien sûr que cet article vieillira avec les années, difficile de prévoir si l’un deux ne sera pas un de ces fameux « piliers » de la communauté d’ici quelques années ! La communauté étant en perpétuelle évolution, les nouveaux n’ont pas fini de faire parler d’eux.

[Edit 2014: et quand on voit à quel point Kashitaro s’est hissé au sommet du panier… Il rivalise avec les plus grands noms maintenant!]

Si vous êtes intéressés par les nouveaux à l’heure à laquelle vous lisez cet article, n’hésitez pas à me contacter pour avoir quelques noms !